L’Institut National des Arts a été créé en décembre 1967 sous la dénomination de « Conservatoire National de Musique et d’Art Dramatique ». A l’origine, l’institution avait été conçue pour le perfectionnement de personnes présentant des potentialités naturelles pour pratiquer la musique et le théâtre. En 1971, le Conservatoire devient « Institut National des Arts », et par Ordonnance présidentielle n°81-0171, du 07 octobre 1971, l’INA est intégré dans le système universitaire national et fait désormais partie de l’ « Université Nationale du Zaïre ». Dix ans plus tard, une nouvelle réforme de l’enseignement supérieur et universitaire congolais va conduire à l’autonomie des institutions d’enseignement. Ainsi, l’INA, institut supérieur artistique, est, au plan institutionnel, rattaché au « Conseil d’Administration des Instituts Supérieurs Techniques, Artistiques et Technologiques ». Il fait partie du Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Il a une population estudiantine de plus ou moins 1500 étudiants, un corps professoral composé de 150 enseignants (professeurs, chefs de travaux et assistants) ainsi qu’un centre de recherche qui reçoit de nombreux professionnels, y compris des artistes largement reconnus sur la scène nationale et internationale, des écrivains, des universitaires, des chercheurs, et des maîtres.
Outre les étudiants congolais, l’INA est une institution à vocation régionale qui reçoit des étudiants d’autres pays africains tels que l’Angola, le Congo-Brazzaville, le Cameroun, le Gabon et la Centrafrique.
Comme institution universitaire, l’Institut National des Arts appuie le développement scientifique et culturel national ainsi que le travail de la diplomatie culturelle ; il remplit les fonctions suivantes ayant à la fois une importance nationale et une pertinence internationale:

  • formation des professionnels de haut niveau dans les domaines de la musique, du théâtre et de la gestion culturelle ;
  • recherche pointue et pointilleuse sur le patrimoine culturel immatériel de notre pays ;
  • publication des ouvrages et articles scientifiques sur la culture et ses implications au service du développement ;
  • interprétation et promotion des ressources culturelles traditionnelles et contemporaines de l’espace congolais – ressources à la fois matérielles et immatérielles – à la lumière des expériences les plus actuelles ;
  • mise en œuvre d’un centre d’excellence et de référence de la diplomatie culturelle à travers des programmes d’échanges artistiques et culturels avec l’Afrique et le monde.

Les membres du personnel scientifique et les étudiants de l’INA démontrent leurs compétences régulièrement, notamment à travers plus d’une centaine de représentations publiques et de conférences, chaque année académique, en plus de nombreux projets de collaboration multidisciplinaires, au sein de la communauté de l’enseignement supérieur et universitaire et de la communauté artistique de la RDC et d’ailleurs.