L’INA était à l’honneur mardi 31 Aout lors de la cérémonie de lancement du FESPAKIN, organisé par le Panel chargé d’accompagner la République Démocratique du Congo à la Présidence de l’Union Africaine. Ce festival qui sera un moment de convivialité et d’échanges entre les artistes, les créateurs, les artisans et les entrepreneurs culturels venant de tout le continent a été porté sur les fonds baptismaux. La cérémonie avait pour cadre, le Musée de Kinshasa. L’Orchestre de l’INA (sous la baguette du maestro Michel Lutangamo) et le Chœur de l’INA (dirigé par l’assistant Jacob Makobo) ont animé ce grand événement. Le spectacle musical était ponctué par un récital poétique du duo Annie Biasi-Biasi (chef de section Art Dramatique à l’INAS) – Jean-Marie NGAKI (enseignant à la section AD de l’INA), tous deux comédiens émérites. En plus, Jean-Marie NGAKI, en parfait maître de cérémonie, a assuré la modération.

La Ministre de la Culture, des Arts et du Patrimoine, Mme Kathungu Furaha qui a présidé au lancement de FESPAKIN s’est réjouie du fait que cet événement se placera dans la droite ligne des efforts de son ministère pour valoriser l’entreprenariat culturel ainsi que les créateurs. Pour sa part, le Coordonnateur du “Panel”, le professeur Ntumba Lwaba, a fait un vibrant plaidoyer pour FESPAKIN, mais surtout pour la Rumba congolaise qui est candidate à l’inscription sur la Liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité. Auparavant, l’assistance a eu à suivre les interventions de Mesdames Yolande Elebe (Coordinatrice du FESPAKIN) et Yvette TABU (Ministre Provinciale de la Culture et des Arts de la Ville-Province de Kinshasa)

Mme Yolande Elebe, coordinatrice de Fespakin. On peut voir, au fond, des éléments du Chœur et de l’orchestre de l’INA, notamment Christian Kayembe, à gauche.

Le Chef de Travaux Jean-Marie NGAKI, dans son rôle de modérateur…

La ministre de la culture, des arts et du patrimoine, Kathungu Furaha. A droite, le Directeur Général de l’INA, le Professeur YOKA Lye.

La Coordinatrice de Fespakin et le Dg de l’INA

Karmapa, accompagné par l’orchestre de l’INA dans une de ses nouvelles créations…

L’orchestre de l’INA avec, au violon, Michel Lutangamo

Exécution de l’hymne de l’Union Africaine et de l’hymne national par le Chœur et l’Orchestre de l’INA

De droite à gauche, le Professeur Ntumba Luaba (Coordonnateur du PANEL), Patrick Muyaya (Ministre de la communication et des médias), Catherine Kathungu Furaha (Ministre de la culture, des arts et du patrimoine) et Yvette Tabu (Ministre provinciale de la culture, représentante du Gouverneur de Kinshasa)

Pas des réponses pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Institut National des Arts

vous souhaite